Qui-est-Saint-Nicolas

QUI EST SAINT-NICOLAS ? CONNAISSEZ-VOUS SAINT-NICOLAS, LE PATRON DES ÉCOLIERS ?

On le fête abondamment en Lorraine et en Alsace, ainsi que dans le nord de la France et dans de nombreux pays européens.

Son image est familière aux enfants, tout comme celle du Père Fouettard qui l’accompagne pendant la nuit du 5 au 6 décembre.

On rapproche souvent son histoire de celle du Père Noël.

Comment ce saint issu de la religiosité chrétienne est-il devenu le gros bonhomme rouge venu du Pôle Nord ?

Et qui est Santa Claus, dans tout ça ?

Découvrez en quelques lignes qui est Saint-Nicolas.

Saint Nicolas : l’origine historique d’une légende

Notre Saint-Nicolas à la barbe blanche et distributeur de friandises est né en Lycie, au sud de la Turquie actuelle, au IIIème siècle après J.-C..

Il était alors évêque chrétien au cœur de l’Empire romain. De cette époque lointaine, Nicolas de Myre, ou encore de Bari, a gardé l’habit ecclésiastique, la mitre et la crosse épiscopale que l’on retrouve sur les cartes et les effigies.

Vénéré depuis ses origines en Russie et en Grèce, notre SSaint-Nicolas a fait ses premiers pas en Occident bien plus tard, aux alentours du XIème siècle.

Là a commencé à se bâtir son récit. Alors, Saint-Nicolas, une origine païenne ?

Certes, non. Cependant, très vite, les apparats du merveilleux l’ont recouvert et en ont fait un personnage de légende.

La date de sa mort, le 6 décembre, est devenu une nuit magique pour les enfants, bien avant celle du 24 au 25 décembre.

Defilé de la Saint Nicolas Metz

Défilé de la Saint-Nicolas Metz

La légende de Saint Nicolas

Bienveillant et généreux, Saint-Nicolas n’est pas pour rien le patron des enfants.

Entre miracle chrétien et récit fabuleux, on dit qu’il a ressuscité trois enfants qui avaient été assassinés et transformé en petit salé par un méchant boucher.

C’est donc pour eux que le saint se déplace chaque année.

Selon les contrées, il vient juché sur une mule, sur un âne ou sur un cheval blanc. Le soir du 5 décembre, on laisse pour sa monture un peu de foin, de paille ou de grain, des pommes ou des carottes.

Au lendemain, les enfants découvrent une friandise, une orange, un pain d‘épices à l’effigie du saint. Ou une trique, s’ils n’ont pas été sages !

Car Saint Nicolas se fait traditionnellement accompagner du Père Fouettard.

Le bonhomme est habillé en noir, il a le visage barbouillé de suie et il porte un grand fagot duquel il extirpe des branches (des triques) pour les vilains garnements.

Saint Nicolas est aussi le pendant masculin de Sainte Catherine : il patronne les hommes célibataires.

Santa Clauss

Santa Clauss

Santa Claus et le Père Noël : qui est Saint-Nicolas ?

Et Santa Claus, dans tout ça ? Et le rapport entre Saint-Nicolas et le Père Noël ? Où se cache-t-il ?

Habit rouge, barbe blanche, générosité et bienveillance envers les enfants caractérisent les trois personnages.

Ce n’est pas surprenant. Santa Claus trouve son origine dans la légende de Saint-Nicolas. Santa Claus serait même la déformation d’une traduction.

On sait que l’évêque patron des enfants sages est fêté dans de nombreux pays européens :

Saint Nicolas existe en Allemagne comme en Autriche, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, aux Pays-Bas

Au XIXème siècle, les migrants hollandais transportèrent aux États-Unis leur " Sinterklaas ".

De l’autre côté de l’Atlantique, celui-ci devint Santa Claus. On s’éloignait déjà du Saint Nicolas catholique, puisque de mitre et de crosse il n’était plus question.

À la place, si l’on en croit le poème " A visit from St Nicholas " paru en 1823, une espèce de vieil Elfe rondouillard et de bonne humeur, qui menait un attelage volant de huit rennes.

Il ne restait plus qu’un pas à franchir pour obtenir le Père Noël.

Ce fut fait en 1931, lorsque l’illustrateur Haddon Sundblom proposa à la marque Coca Cola le personnage de Santa Claus revêtu de l’habit rouge et blanc, du bonnet et de la barbe que nous connaissons aujourd’hui.

 

Le Père Noël

Le Père Noël

Festivités de Saint-Nicolas en France

Et surtout en Alsace et Lorraine, qui sont des bastions conservateurs des traditions qui entourent Saint-Nicolas et son histoire.

Celui-ci est d’ailleurs le saint patron de la Lorraine. Aux alentours des 5 et 6 décembre, il apporte des cadeaux aux élèves de certaines écoles.

À la même époque, on voit fleurir partout des brioches à son effigie, appelées mannele dans le Bas-Rhin et mannala dans le Haut-Rhin.

Si vous êtes dans l’est à cette époque de l’année, ne manquez pas les feux d’artifices et les défilés de Nancy ou de Metz, sur la Place d’Armes.

Saint-Nicolas y préside sur son char et il n’est pas rare non plus d’y croiser le Père Fouettard muni de son martinet.

Plus encore, rendez-vous à Saint-Nicolas-du-Port pour la procession aux flambeaux. Celle-ci s’achève à la basilique Saint-Nicolas, où est précieusement conservée une relique du personnage historique, dit-on, sa phalange " dextre bénissante ".

Qui est Saint-Nicolas, finalement ? De Nicolas de Myre au Père Noël, il est en tout cas au cœur d’une belle histoire de la culture populaire occidentale.

Défilé de la Saint-Nicolas Metz © Photo Marc Feldmann cc


Pour en apprendre plus sur le Père Fouettard n'hésitez pas à consulter cet article,

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus...