Mouton de Pâques Alsacien

Nous vous disons tout sur Pâques en Alsace et les multiples plaisirs que vous y trouverez.

Pâques en Alsace et la Recette du Lammele

Pâques en Alsace : à goûter absolument !

Traditionnellement, on pense à l’Alsace pour ses somptueux marchés de Noël.

Moins connues, les festivités de Pâques sont pourtant mémorables dans cette région attachée à ses traditions.

Au retour du printemps, c’est une véritable explosion d’œufs chamarrés, de fleurs et de lièvres qui décorent les villes et les villages, de Colmar à Haguenau.

Quant aux poules et aux lapins en chocolat, ils sont éclipsés par les célèbres agneaux pascals, les lammele !

Colmar Fête le Printemps

Les marchés de Pâques dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin

En Alsace, Pâques est la fête la plus populaire après Noël, et ça se voit !

Les marchés éclosent partout, du nord au sud de l’Alsace. On les appelle marchés de printemps ou marchés de Pâques.

En tout cas, l’idée est là : célébrer le retour des beaux jours par d’époustouflantes festivités.

Les décorations de Pâques en Alsace sont enchanteresses : les façades des maisons se parent de couleurs printanières, les arbres sont décorés avec des œufs et des manifestations ont lieu tous les week-end.

Les fleurs sont partout et il arrive qu’on y trouve un lièvre farceur en figurine. Les villages du vignoble alsacien sont particulièrement agréables à visiter à cette époque de l’année.

C’est le cas par exemple d’Eguisheim et de Riquewihr.

Le plus célèbre des marchés de printemps est celui de Colmar, mais on trouve aussi un marché de Pâques à Strasbourg, à Haguenau, à Ribeauvillé, à Kaysersberg

La fête bat bien sûr son plein pendant le week-end de Pâques, qui est plus long en Alsace que dans le reste de la France.

Le Karfreitag (Vendredi Saint) a été donné à l’Alsace sous le régime allemand. Le vendredi est donc chômé depuis la fin du XIXème siècle.

Course aux Oœufs

Pâques en Alsace : ses traditions

Pâques est une fête religieuse importante qui rappelle le souvenir de la résurrection du Christ. Elle clôt la période du Carême.

On la célèbre le premier dimanche suivant ou coïncidant avec la première pleine lune du printemps. De manière plus païenne, Pâques est aussi lié à l’Osterhas, c’est-à-dire le lièvre ou le lapin dont on trouve déjà des traces au XVème siècle.

Symbole de renouveau et de fertilité lié au printemps, ledit animal a tout naturellement rejoint dans l’imaginaire festif les fameux œufs qu’on s’échangeait traditionnellement à cette époque-là.

Bien sûr, comme partout en France, les enfants sont invités à la chasse aux œufs dans de très nombreuses communes, mais ce n’est pas tout !

Bien d’autres traditions existent en Alsace. Par exemple, celle de la course aux œufs des conscrits, une variante pour adultes. Elle existe depuis le XVème siècle.

Deux jeunes hommes appelés au service militaire étaient autrefois choisis pour représenter chacun une partie de la communauté.

L’un d’eux devait faire le tour du village avant que l’autre n’ait ramassé tous les œufs — de vrais œufs — disposés sur la place communale.

Jusque dans les années 1970, cette course était très populaire, puis elle est tombée en désuétude.

Pour y assister de nos jours, il faut vous rendre au Musée d’Alsace d’Ungersheim.

Et puis, enfin, il y a les traditions gastronomiques...

Mouton Pâques en Alsace

Le lammele : histoire d’une spécialité de Pâques en Alsace

L’agneau pascal est traditionnellement servi au repas de Pâques… en gigot.

En Alsace, il prend une forme bien à lui, plus sucrée et adorée autant des petits que des grands.

Il s’agit du lammele, aussi dit lamele, osterlammele, etc. Dans le Bas-Rhin, vous entendez plutôt « lammele » tandis que les Alsaciens du Haut-Rhin l’appellent « lamala ».

Une coutume du XVIème siècle dit que le fiancé devait offrir un agneau pascal à sa future en gage d’amour.

Le lammele viendrait-il de là ?

Ou, plus prosaïquement, les Alsaciens cherchèrent-ils à écluser les réserves d’œufs issues du Carême en inventant cette délicieuse recette ?

En tout cas, autrefois, on le donnait aux enfants lorsqu’ils revenaient de la messe du dimanche.

Si vous fêtez Pâques en Alsace, respectez la tradition et dégustez-le au petit déjeuner du matin de Pâques, comme le font désormais de nombreux Alsaciens !

Osterlammele, Oschterlammele, Lamele, Lammele

Le Lammele, Mouton de Pâques Alsacien

Le lammele ou lamela ancestral est une brioche saupoudrée de sucre glace et qui a été cuite dans un moule en forme d’agneau.

Il peut aussi se décliner sous forme de gâteaux, notamment des génoises faites à partir de pâte d’amande.

Cependant, il a toujours la forme du petit agneau pascal, qu’il soit au chocolat, aux amandes, vanillé ou au bon goût de beurre frais.

Dans les pâtisseries, vous le verrez souvent orné des couleurs alsaciennes ou de l’emblème de la ville.

Il existe d’autres spécialités gourmandes, telles que le nid de Pâques, un gâteau en forme de kouglof imbibé de kirsch et garni d’une crème vanillée.

Des œufs en chocolat décorent le tout.

Vous avez envie de mettre à la main à la pâte ? Nous vous donnons la recette du lamala plus bas.

Pour réussir au mieux cette délicieuse gourmandise de Pâques en Alsace, quelques conseils :
- choisissez un moule traditionnelle en terre cuite, comme ceux produits par les ateliers de poterie de Soufflenheim ;
- lors de la première utilisation de ce moule à lamala, pensez à le beurrer abondamment !

Moule Lammele

la Recette du Lammele

Description

  • Pour 4 lamale.
  • Prêt en 20 mn.
  • Cuisson 25 mn.

INGRÉDIENTS

  • 7 oeufs.
  • 7 cuillères à soupe d'eau.
  • 1 + 1/3 de paquets de sucre vanillé.
  • 333 grammes de farine.
  • 400 grammes de sucre

Préparation de la recette

  • Séparez les blancs des jaunes.
  • Battez les jaunes avec l'eau, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
  • Ajoutez peu à peu les 2/3 du sucre et le sucre vanillé, afin d'obtenir une préparation crémeuse.
  • Montez les blancs en neige très ferme et ajoutez le reste du sucre sans cesser de battre.
  • Glissez cette neige sur la masse des jaunes, puis incorporez la farine tamisée (mélangez délicatement à l'aide d'une cuillère en bois).
  • Beurrez et farinez les moules. Remplissez-les à 3/4.
  • Cuisson 25-30 mn à four moyen 160°C (bien surveiller vers la fin, piquez à l'aide d'une aiguille pour vérifier la cuisson). La pâte doit rester claire.
  • Démoulez, et saupoudrez de sucre glace.

Se conserve quelques jours dans du film plastique et se congèle également facilement.

Nous vous souhaitons un bon week-end de Pâques en Alsace !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus...